Méditation

  1. Méditation : Pierre Balhuizen de DJ Strasbourg  le 19/03/2016. 

A la veille de la semaine pascale, comment ne pas constater que les calendriers liturgiques sont empreints d’humour ? En effet, le jour même où les chrétiens jeûneront, soit le vendredi saint, les juifs finiront Pourim, temps de déguisement, de fête et d’ébriété.

La veille déjà, un moment intense pour les chrétiens, celui du jeudi saint et du dernier repas de Jésus, les juifs, même les plus orthodoxes, auront bu quelques verres d’alcool, obéissant là à un commandement divin ! Le décalage entre ces deux confessions est particulièrement accentué par les hasards du calendrier liturgique…hasard ou complémentarité ? Hasard ou richesse de la diversité ?

En effet, avant les festivités, les juifs jeûnent, pendant le jeûne d’Esther, pour ensuite fêter avec plus de plaisir encore…comme les chrétiens finalement ! Et n’est-ce pas rassurant de savoir que pendant que les uns jeûnent, les autres continuent leur vie, permettant ainsi une saine répartition du travail dans une société ?

Et finalement, dans un monde idéal, est-ce que nous rechercherions l’unanimisme de la Tour de Babel ou la diversité de la Pentecôte, celle du parler en diverses langues ?

Je vous laisse méditer là-dessus…